SALLES EN VOL

SALLES EN VOL

Construction aile volante de début "Drénalyn" en image et vidéo

Cette construction pas à pas en image et par video s'adresse tout particuliairement au débutant en indoor qui veulent un avion simple et rapide à réaliser. Pour avoir une idée vous pouvez construire cet avion, à condition d'avoir le matériel nécessaire à disposition, en une journée.

Cette aile volante est construite en dépron ou en extrupor de 3 mm pour l'aile et en plaque de mousse polyuréthane rigide jaune ou bleue de 25 à 30 mm d'épaisseur pour le fuselage.

 

Pour commencer téléchargez le plan sur le blog et imprimez le.

Comme vous pouvez le voir sur le plan, l'aile est dessinée à partir d'un cercle. L'envergure est de 60 cm. Vous pouvez modifier l'échelle de votre Drénalyn à votre convenance. Pour ma part j'ai construit cette aile volante avec une envergure de 50 cm. Pour celà il suffit de multiplier toutes les cotes du plan par 0,83.

Pour commencer je trace les éléments constituant l'avion sur une feuille cartonnée de 1 mm afin de faire des gabarits et de les conserver pour une autre construction. Vous pouvez tracer directement sur une plaque dépron au risque de l'abîmer et si vous vous trompez il vous faudra tout recommencer. Même constat si vous détruisez votre avion en vol.

On débute par tracer un cercle. J'utilise pour celà une corde à piano affûtée et reliée à un crayon papier par une ficelle.

Aprés avoir tracé une droite qui partage le cercle en deux parties égales on peut tracer les ailerons en respectant les cotes du plan.

Le fuselage donne le profil de l'aile et il faut scrupuleusement respecter les cotes du plan. Les cotes X correspondent aux distances horizontales et les cotes Y aux distances verticales du fuselage.

Aprés avoir dessiner la dérive on peut découper tous les gabarits constituant la Drénalyn au ciseau et au cutter.

Les gabarits sont découpés et prêts à être utilisés. On remarque le nombre réduit des piéces constituant notre avion ( simplicité et rapidité de construction).

 

 

Drénalyn1
Vidéo envoyée par olar33

Suivre les étapes pour la découpe du fuselage. Une scie à chantournée reste le moyen le plus précis et le plus rapide pour la découpe de la mousse.

 

Drénalyn2
Vidéo envoyée par olar33

Suivre les étapes pour la découpe de l'aile et de ses gouvernes. Les piéces avec des arrondis se découpent de préférences au  fer à souder et les piéces aux découpes droites au cutter avec une lame neuve.

Le kit de la drénalyn est terminé. Lorsqu'on a choisi de faire des gabarits le kit est découpé en 15 mn et celà autant de fois que vous le voulez. Qui peut faire mieux, à moins d'acheter un kit tout prêt.

La premiére étape de la construction commence par le traçage du longeron. On commence tout d'abord par tracer au feutre une droite séparant l'aile en deux parties égales dans le sens de la longueur. Ensuite il faut tracer une perpendiculaire à cette droite au niveau du centre de gravité (voir la distance du CG sur le plan) sur les 3/4 de l'envergure. C'est à cet endroit que le longeron sera placé. Pour celà il faudra vous procurer du plat carbone de 1 mm sur 3 mm. Ce longeron n'est pas nécessaire pour une aile de moins de 60 cm d'envergure, mais si vous volez en extérieur, je vous le conseille, car lors d'une rafale de vent ça peut aider.

 

 

Drenalyn3
Vidéo envoyée par olar33

Suivez les étapes pour découper l'emplacement du longeron. Une solution plus simple consiste à faire seulement une entaille au cutter et enfoncer en force le plat carbone avec un peu de colle. En effet le fait de découper dans le dépron une entaille de 1 mm de largeur reste tout de même délicat.

Une fois le longeron carbone collé, je vous conseille de préparer les ailerons pour les scotcher sur l'aile sur un chantier plat (une video sur la préparation et le montage des ailerons vous sera montrée plus tard). Les éléments de l'aile terminés on peut préparer les pochoirs pour l'aile et la dérive. Ces pochoirs sont fabriqués dans du dépron et découpés au cutter. Si vous voulez peindre par exemple des lettres sur votre avion il est préférable de découper vos pochoirs dans des anciennes radiographies au cutter. L'avantage est qu'on peut reproduire des motifs imprimés sur une feuille et les reproduire avec précision grâce à la transparence de la radiographie. La solidité de ces pochoirs dans le temps est des plus satisfaisante.

Pour éviter toutes surprises placer des poids sur vos pochoirs afin d'éviter que la peinture ne passe pas sous le pochoir.

Pour faire un dégradé de peinture il faut commencer par appliquer la couleur la plus claire comme vous pouvez le voir sur la photo si dessus.

 

 

Drenalyn5
Vidéo envoyée par olar33

Pour réussir votre dégradé déposez la couleur la plus sombre en dernier (ici le rouge) en éloignant le pistolet régulièrement vers la zone du dégradé. Cette technique ne peut être utilisée qu'avec un pistolet ou un aérographe.

 

Drenalyn4
Vidéo envoyée par olar33

Pour peindre une inscription sur votre avion il est important de bien le protéger avec du papier journal pour éviter toutes infiltrations de peinture qui gâcherer le résultat final. Si vous utilisez du scotch papier pour maintenir des piéces entre elles ou du papier journal, utilisez du papier scotch pour surface fragile, celà vous évitera d'arracher la peinture.

"A ce stade vous pouvez poser les charniéres des ailerons pour plus de facilité. Ne suivez pas mon exemple"!!!

Drenalyn6
Vidéo envoyée par olar33

Il est important de centrer l'aile sur le fuselage, pour celà aidez vous de la droite médiane tracée au feutre pour le collage.

"Attention!!! Si vous utilisez un accélérateur utilisez le uniquement sur le dépron et déposez la colle sur le fuselage qui lui est en mousse polyuréthane au risque de voir votre activateur faire fondre votre fuselage".

drenalyn7
Vidéo envoyée par olar33

Pour centrer la dérive aidez vous des repaires de la ligne médiane tracée sur l'aile. J'ai confectionné des équerres en dépron de 6 mm afin de vérifier la perpendicularité de la dérive. Ces deux précautions sont indispensables afin de garantir de bonnes qualités de vol.

 

drenalyn8
Vidéo envoyée par olar33

Pour les articulations des ailerons j'utilise du scotch d'écolier qui s'avére trés résistant dans le temps et le moyen le plus économique. Avant de scotcher l'aileron assurez vous de laisser un jeu de 1 mm environ, entre l'aile et l'aileron. Sur l'intrados de l'aileron je pose 3 charniéres. Une à chaque extrémité de l'aileron et une autre au centre. Celà permet d'avoir une gouverne sans jeu et des commandes précises.

"Je vous conseille vivement de scotcher les ailerons avant de coller l'aile sur le fuselage. Celà vous permettra de poser l'aile à plat et de scotcher les gouvernes sans aucune difficulté".

 

Drenalyn9
Vidéo envoyée par olar33

Commencer par découper les piéces en contreplaqué de 1mm max. Pour le patin de queue il faut faire une entaille au cutter à l'arrière du fuselage avant de le coller. Si vous voulez gagner du poids à la place du train vous pouvez le remplacer par un patin en contreplaqué comme pour la queue. Les piéces en contre plaqué peuvent être découpées avec une paire de ciseaux. La piéce support du train doit être percée au diamétre du jonc carbone au deux extrémités. Pour le montage et le collage des piéces en contreplaqué suivre les étapes sur la vidéo.

Drenalyn10
Vidéo envoyée par olar33

Les jambes de train sont confectionnées avec des joncs de carbone de 1,5 à 2 mm de diamétre. Pour plier ces tiges en carbone il suffit de faire fondre la colle avec un fer à souder et de les recoller au bon angle. Cette méthode est rapide et permet de gagner quelques grammes. Les roues sont maintenues par de la gaine thermo. Pour finir il faut affûter les tiges afin de les enfoncer dans le dépron avant le collage.

Drenalyn11
Vidéo envoyée par olar33

Ces renforts légers se montrent trés résistants et seront collés sur l'aile avec les jambes de train.

Cette photo vous montre le montage du train. Les jambes de train sont croisées et sont renforcées par des rondelles dépron collées sur l'aile. Un fil de pêche en kevlar est tendu et attaché entre les deux jambes de train au niveau des roues pour rigidifier le train et ceci se montre trés efficace lors des atterrissages virils.

Lorsque le train est terminé on peut coller les deux servos d'ailerons légèrement en avant du centre de gravité comme sur la photo ( le longeron carbone est situé au centre de gravité ). Une seule goutte de cyano suffit pour coller le servo.

Le servo de la dérive ( non indispensable si vous ne faite pas de train ) sera logé sur le dessus de l'aile et contre le fuselage aprés avoir découpé son logement au cutter. Il suffit ensuite de l'immobiliser avec une goutte de colle.

On peut à présent souder les 3 fils qui relient le moteur au variateur. N'oubliez pas avant de souder ces fils de faire glisser une gaine thermorétractable afin de les isoler par la suite. Si votre moteur tourne dans le mauvais sens il vous suffit de déssouder deux fils et de les inversser.

Le montage du moteur consiste à marquer au crayon à papier les fixations de celui-ci et de percer un avant trou de 0,8 mm afin de fixer le moteur avec des vis ( les vis de fixation des servos non utilisées sont bien adaptées pour fixer ces petits moteurs ).

Le variateur est fixé avec du velcro contre la partie verticale du fuselage.

Nous allons confectionner les supports de guignol de commande des ailerons. Tarcez sur une planche de contre-plaqué de 1 mm trois triangles de 5 cm de long ( 2 pour les ailerons et 1 pour la dérive ) et les découper avec des ciseaux.

Percer ensuite les supports de guignol au diamétre du jonc carbone (1,5 mm de diamétre ) sur la partie la plus large et à 1 mm du bord.

Vérifier que le jonc carbone rentre dans le support en contre-plaqué en forçant légèrement. Ensuite collez le jonc carbone à la cyano au ras du support et le couper de l'autre côté à une longueur de 1,5 cm.

Ces guignols sont ensuite collés sur les ailerons avec le jonc carbone situé le plus prés possible de l'articulation de l'aileron pour garantir un maximum de débattement. Voir la video pour visualiser la position de ces guignols sur les ailerons.

 

 

Drenalyn12
Vidéo envoyée par olar33

On arrive à présent à la jonction des servos aux gouvernes. Les commandes sont en jonc de carbone de 1,5 mm et les articulations sont faites avec de la gaine thermorétractable. Suivez la video et ceci vous semblera relativement simple.

On termine par fixer le récepteur avec du velcro du côté du variateur. Le fil d'antenne est fixé au scotch d'écolier le long du fuselage en évitant surtout de passer auprès et le long des tiges carbone qui font mauvais ménage avec nos émissions de fréquence.

La batterie est fixée également avec du velcro et du côté opposé du variateur et du récepteur afin d'équilibrer notre Drénalyn sur l'axe de roulis.

 La position de la batterie sur le fuselage devra être définie par rapport au centre de gravité. Pour celà poser la batterie sur l'aile. Mettre en équilibre votre aile sur le centre de gravité en déplaçant votre batterie vers l'avant ou vers l'arrière afin de déterminer la position définitive de votre accus sur le fuselage. "La position du centre de gravité est indiquée sur le plan".

Remarquez la liaison servos-ailerons et le positionnement du guignol par rapport à l'axe d'articulation de l'aileron.

Voilà le bel oiseau terminé et prêt à voler avec un  poids final de 140 g.

Je l'ai essayé et celà vole bien entendu.



14/08/2008
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres